Palais des grands-ducs de Lituanie - Musée national EN  /   DE  /   LT  /   IT   /   PL  /   RU 
Į svetainės pradžią
HISTOIRE DU PALAIS
Le Palais des grands-ducs de Lituanie

Portrait d’Alexandre Jagellon
Portrait de Sigismond Auguste
XVIe s. tuile portant les armoiries de la Lituanie, le Vytis
Palais du côté sud-ouest vers 1797, d’après un dessin de P. Smuglevičius
XVIe s. fragment architectural en grès, Renaissance

Les grands-ducs résidaient à Vilnius, capitale de la Lituanie, soit au Château Bas, soit au Château Haut. Jusqu’aux XVe-XVIe siècles, le Château Haut était la résidence principale, où récemment on a mis à jour les ruines d’un palais gothique. Au XVe s. les grands-ducs lituaniens aimaient également résider dans les châteaux de Trakai. Les châteaux de Vilnius ont été reconstruits et élargis par le grand-duc Vytautas (1392-1430) qui y prévoyait la cérémonie de son couronnement en tant que roi, afin de souligner le statut exceptionnel de cet État qui s’étendait au Moyen Age de la mer Baltique jusqu’à la mer Noire et de son souverain. C’est probablement le grand-duc Alexandre Jagellon (1492-1506) qui préféra comme résidence principale le Château Bas au Château Haut et commença la construction du palais dans un style gothique tardif, suivant les changements de l’époque.

La reconstruction du palais dans le style Renaissance fut commencée par le grand-duc de Lituanie et roi de Pologne Sigismond le Vieux (1506-1548) et terminée avant l’incendie de 1530. Son épouse Bona Sforza, fille du duc de Milan Jean Galéas Sforza et de la duchesse de Bari Isabelle d’Aragon, eut une incontestable influence sur sa construction. Elle chercha ainsi à transformer le palais de Vilnius en une résidence moderne d’apparat digne de la dynastie des Jagellons et des descendants de Gédymin. Les projets de reconstruction du palais datant de cette époque peuvent être attribués à l’architecte italien Bartolomeo Berrecci de Pontassieve et à l’architecte polonais Benedykt de Sandomiro. Il est probable que l’artiste Bernardino Zanobi de Gianotis, originaire de Florence ou de Rome, a du également y prendre part. Le dernier Jagellon sur le trône de Lituanie et de Pologne Sigismond Auguste (1548-1572), dont le règne commença en Lituanie dès 1544, prit de nouvelles initiatives d’agrandissement du palais. A côté de l’ancienne résidence fut construit un nouveau palais. Les travaux furent réalisés sous la direction de l’architecte et sculpteur originaire de Sienne Giovanni Cini. A ses cotés travaillèrent également Giovanni Maria Mosca Padovano, Filippo Bartolomeo da Fiesole, des artistes d’Europe centrale et des armuriers français.

Si le bref règne sur la Lituanie et la Pologne (1573-1574) d’Henri de Valois, futur roi de France sous le nom d’Henri III de Valois, ne lui permit pas de résider à Vilnius, les souverains de Lituanie et de Pologne issus de la dynastie suédoise des Vasa, Sigismond (1587-1632) et Ladislas (1632-1648), portèrent un grand intérêt à la résidence de Vilnius d’où ils coordonnèrent leur politique à l’égard de Moscou et de la Suède. Après l’incendie de 1610, le palais fut reconstruit dans le style maniériste septentrional. Les travaux furent coordonnés par Peter Nonhart et Wilhelm Pohl. Durant la troisième décennie du XVIIe s. le palais fut à nouveau reconstruit d'après les caractéristiques du baroque primitif italien. En même temps fut construite, à côté de la cathédrale de Vilnius, la chapelle de Saint-Casimir. Les travaux furent conduits par l’architecte italien Costante Tencalla et son frère, tailleur de pierres, qui avaient travaillé avec le célèbre architecte Carlo Maderno.
Le XVIe s. et la première moitié du XVIIe s. furent une période de rayonnement de la résidence des grands-ducs de Lituanie et des rois de Pologne. La résidence était le lieu où les ambassadeurs étrangers étaient reçus, où les ducs vassaux de Prusse et de Courlande prêtaient serment, où la politique dynastique des derniers Jagellons et Vasa a été établie, où le Conseil des seigneurs et le parlement de la noblesse se réunissaient, où le Statut lituanien a été rédigé, où la Metrica de Lituanie (registres d'État) ainsi que le trésor étaient conservés, et même où était frappée la monnaie. Sigismond Auguste y constitua une riche bibliothèque, ainsi que des collections de tapisseries de Flandre, d’armes, d’armures, de tableaux, de trophées de chasse. Le légat du Pape Bernardino Buongiovanni fut impressionné par la richesse du trésor du palais. C’est à ce palais qu’est liée l’histoire d’amour romantique et tragique entre Sigismond Auguste et Barbora Radvilaitė (Radziwill). La somptueuse résidence, entourée de son parc magnifique, devint le foyer d'où se diffusa la Renaissance et le baroque primitif et l’art dans toute la région d’Europe de l’Est et du Nord.

En 1655, s’acheva la faste période du palais de Vilnius, quand la capitale de la Lituanie fut occupée par l’armée de Moscovie et les Cosaques qui s'y installèrent pendant six ans. Le palais subit à nouveaux des dégâts en 1661 quand l’ennemi fut repoussé. L'état piteux du Trésor ne permit pas de mener des travaux de restauration du palais détérioré. Après le dernier partage de la République des Deux Nations (État polono-lituanien) en 1795, l’administration de l’empire russe, tout en menant une politique de destruction systématique des symboles de l'État lituanien, entama de 1799 à 1801 la destruction du palais encore existant. Pendant l’insurrection de 1831 contre la Russie tsariste, les fondations du palais en ruine furent mêmes endommagées car, autour de la colline du château, il fut envisagé la construction de fortifications et le creusement de fosses de défense.

Des recherches archéologiques systématiques de grande ampleur sur le site de l’ancien palais ont été mise en œuvre à partir seulement de 1987. Ces recherches ont permis de constituer un fonds de plus de 300 000 objets trouvés. En 2000-2001, le Parlement et le Gouvernement de Lituanie ont décidé la reconstruction du Palais des grands-ducs de Lituanie du Château Bas. La reconstruction ayant pour but de restituer le symbole de la souveraineté de la Lituanie dans la mémoire historique et la conscience nationale, en rappelant les faits historiques. C'est donc en 2009 que le Palais des grands-ducs de Lituanie, Musée national, a été ouvert au public. C'est un musée de type résidence historique. Dans le palais auront lieu des expositions permanentes avec des intérieurs en partie restaurés, des activités éducatives, des expositions temporaires, des concerts, des conférences, et des événements liés à la vie de l'État. 


Principales dates de l’histoire du Palais des grands-ducs de Lituanie

IVe – VIIIe s. Sur le site du palais se trouve un village fortifié en bois

2e moitié du XIIIe s. – 1ère moitié du XIVe s. Une partie du village devient château ; construction des premiers bâtiments pré-gothiques et gothiques liés aux noms du roi Mindaugas et du grand-duc Gédymin

1413 Mention du séjour du grand-duc Vytautas au Château Bas

1413-1414 Ghillebert de Lannoy, chevalier français, messager du duc de Bourgogne, visite les Châteaux de Vilnius et en donne leur description

1495 Cérémonie de mariage d’Alexandre Jagellon et d’Hélène, fille du grand-duc de Moscou

Fin XVe s. – début XVIe s. Alexandre Jagellon aurait fait transférer sa résidence principale du Château Haut au Château Bas en y construisant en palais de gothique tardif

1517 Un messager du Saint Empire conclut l’union maritale entre Sigismond le Vieux et Bona Sforza, fille du duc de Milan

Avant 1530 Après un incendie, Sigismond le Vieux fait élargir la résidence du Château Bas en construisant le palais moderne en style Renaissance

1529 Sigismond Auguste, encore mineur, devient grand-duc de Lituanie

Après 1544 Sigismond Auguste poursuit l’élargissement de la résidence des grands-ducs et fait construire le dénommé Nouveau Palais

1562 Cérémonie de mariage entre Catherine Jagellon et le futur roi de Suède, Jean III Vasa

Vers 1585 Etienne Bathory reçoit en audience dans le Palais de Vilnius le nonce Ippolito Aldobrandini, futur pape Clément VIII

Après 1610 Après un incendie, Sigismond Vasa rénove le palais en style maniériste septentrional

Après 1624 Sigismond et Ladislas Vasa transforment le palais en résidence somptueuse en baroque primitif italien

1636 Première création en Lituanie, au palais, de l’opéra « L’Enlèvement d’Hélène » (musique de Marco Scacchi, livret de Virgilio Puccitelli)

1643 Le Prince Valdemar Christian, fils du roi du Danemark, séjourne au palais

1648 Ladislas Vasa se prépare à recevoir au palais de Vilnius l’Ordre français du Saint-Esprit ; en l’honneur du messager français, représentation de l’opéra « Circe delusa »

1648 Dans le palais réside la femme de Ladislas Vasa, Marie Louise de Gonzague-Nevers, belle-fille du roi de France Louis XIV

1655 L’armée de Moscovie occupe la capitale de la Lituanie, endommage et saccage le palais des grands-ducs

1661 L’armée de Moscovie est chassée de Vilnius, libérant les châteaux avec le palais endommagé

2e moitié du XVIIe s. – XVIIIe s. La noblesse de Lituanie siégeant dans les diétines locales exigent la restauration du palais pour que le grand-duc puisse y résider

2e moitié du XVIIIe s. Les citadins et nobles de Vilnius sont autorisés à s’installer dans le palais ; projet d’adapter le palais aux activités des institutions d’Etat

1799-1801 A l’initiative de l’administration impériale russe, l’ancien palais des grands-ducs de Lituanie est démoli

1831 Le site de l’ancien palais est réaménagé en fortifications

2e moitié du XIXe s. Après la destruction des fortifications russes, création d’un parc sur le site du palais

1987 Début des recherches archéologiques systématiques sur le site du palais ; l’idée de reconstruire l’ancienne résidence des grands-ducs de Lituanie est évoquée pour la première fois

2000-2001 Suite à une loi adoptée par la Diète de la République de Lituanie, le Gouvernement décrète la reconstruction du palais des grands-ducs de Lituanie

2002 Début des travaux de reconstruction du palais

6 juillet 2009 Ouverture symbolique du Palais des grands-ducs de Lituanie

 

Auteur : Vydas Dolinskas
Photographes : Vytautas Abramauskas, Antanas Lukšėnas



Į viršų
Į svetainės pradžią
© Palais des grands-ducs de Lituanie - Musée national